Conseillère ESF

Que signifie Conseillère en Économie Sociale Familiale ?

Une conseillère en Économie Sociale Familiale (CESF) est un travailleur social qualifié tel que les Assistantes Sociales et les Éducateurs Spécialisés. Mon coeur de métier est fondé sur une expertise dans les domaines de la vie quotidienne : consommation-budget, habitat-logement, insertion sociale et professionnelle, alimentation-santé.

Mon travail vise à accompagner et soutenir toutes les personnes, indépendamment de leur statut social (public en précarité, classes moyennes et aisées), exprimant des besoins ou des difficultés liées à la vie quotidienne : démarches administratives, environnement familial complexe, gestion du budget, accès aux droits, à la santé, au logement, projet de formation ou de reconversion professionnelle. Mes rencontres sont basées sur l’écoute, la tolérance, la confiance, l’authenticité, le respect de la personne et de ses choix.

Je propose une écoute active, un soutien et une grande disponibilité.

J’accompagne la personne, « je fais avec » et non « à la place » dans une dynamique de co-construction. Mon action passe par l’information, le conseil, la médiation et la formation. Je mobilise les ressources du territoire et de l’environnement, et j’inscris mon travail dans une démarche de réseau partenarial.

Quelles études avez-vous suivies ?

Le métier de Conseillère en Économie Sociale Familiale est reconnu niveau III, délivré par le Ministère de l’Éducation Nationale. Après l’obtention d’un Baccalauréat Scientifique, j’ai suivi un Brevet de Technicien Supérieur (BTS ESF en 2 années d’études) et un Diplôme d’État de Conseillère ESF (une année d’étude supplémentaire) que j’ai obtenu en 2012. Au cours de mes études, j’ai effectué 6 mois de stage, auprès de plusieurs structures : Maison Départementale de la Solidarité et de l’Insertion (MDSI), Épicerie Sociale et Solidaire et Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA). Mon mémoire de fin d’études traitait de l’intégration sociale des réfugiés politiques en France. En tant que professionnelle, je continue à me former régulièrement et me tiens à jour de l’évolution des législations.

 

Quelles sont vos expériences professionnelles en tant que travailleur social ?

J’ai travaillé 6 ans en institution auprès de différents publics : personnes seules ou familles de différentes catégories sociales. J’exerçais dans les locaux administratifs des structures ainsi qu’au domicile des familles, en individuel, mais aussi en collectif (réunions d’informations, ateliers sur une thématique sociale). J’ai travaillé sur diverses situations au sein d’équipes pluridisciplinaires dans un cadre soumis au secret professionnel. Mes expériences m’ont permis d’intervenir sur des territoires assez larges, avec des partenaires divers et variés, tels que la CAF, Pôle Emploi, la MDPH, la CARSAT, la CPAM, le FSL, l’ADIL, les bailleurs sociaux, les associations, les services médicaux, les entreprises de réinsertion sociale etc. J’ai également était tutrice, formatrice et jury d’examen pour les futurs travailleurs sociaux. Je travaille maintenant auprès des salariés d’entreprises et des usagers de structures sociales et associations.

 

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Que l’on soit issu d’un milieu défavorisé, d’une classe sociale moyenne ou aisée , chacun d’entre nous peut être confronté à une période difficile au cours de sa vie, et ceci dans différents domaines. Pour beaucoup de gens, ce n’est pas si simple de s’informer et surtout de savoir comment agir ensuite. J’aime me rendre utile en partageant mon savoir-faire, me positionner comme un soutien, une aide envers autrui, accompagner les personnes dans leurs démarches, trouver ensemble des solutions, et voir évoluer positivement leur situation.